Comment l’humidité et la température impactent votre sommeil


Comment l’humidité et la température impactent votre sommeil

Le climat de votre chambre à coucher joue un rôle important dans la qualité de votre sommeil. Vous savez peut-être déjà que la température de votre corps baisse naturellement pendant votre sommeil, ce qui fait qu'un climat plus frais est plus propice à la sieste qu'un climat chaud. Mais la température n'est pas la seule chose qui compte lorsqu'il s'agit de réguler l'environnement de votre chambre à coucher. Le bon niveau d'humidité est également important.

Dans cet article, nous expliquerons comment ces deux paramètres peuvent affecter votre sommeil et les solutions pour obtenir un cadre idéal pour votre sommeil.

Comment la température affecte le sommeil

La température joue un rôle assez important dans la qualité de notre sommeil. Dans la mesure où les mécanismes corporels influent sur la façon dont on s'endort, la température ambiante est un élément clé du processus.

Traditionnellement, lorsque la nuit tombe, la glande pinéale libère une dose de mélatonine, qui est essentielle pour aider le corps humain à perdre un peu de chaleur. La température du corps diminue considérablement par rapport au jour, créant ainsi une atmosphère favorable pour que le sommeil prenne le dessus.

Notre corps fonctionne de manière organique. Par conséquent, des facteurs externes comme des conditions de température insupportables (extrêmement élevées/extrêmement basses) entravent notre capacité à avoir un sommeil paisible. La thermorégulation du corps atteint son maximum en fin d'après-midi ou en début de matinée, ce qui stimule et maintient le cycle naturel veille-sommeil.

Comment les conditions de chaleur ambiante interfèrent-elles alors avec ce cycle ?

Bien que le corps soit pleinement capable de gérer sa propre température corporelle et s'adapte en conséquence, il est encore fortement influencé par les conditions de température extérieure. Des températures trop élevées nuisent à l'efficacité du sommeil en empêchant le corps de perdre de la chaleur de manière appropriée en prévision du sommeil nocturne. Les matins insupportablement froids fonctionnent de la même manière ; ils empêchent le corps d'accumuler la température adéquate pour dissiper le sommeil. C'est principalement pour cette raison que vous êtes toujours lové dans votre lit à 9 heures du matin par un matin d'hiver froid !

Quelle est la température idéale pour dormir ?

Comme nous l'avons souligné, il est presque impossible de dormir dans des conditions de température extrêmes, très basses ou très élevées. Si vous êtes habitué à un travail laborieux tout au long de la journée, vous devriez faire du sommeil une priorité absolue. Il est donc nécessaire de prendre les mesures nécessaires pour que vous puissiez accomplir une routine satisfaisante de relaxation au moment du coucher.

Garder votre chambre au frais est la première étape importante pour obtenir un sommeil paisible. La température idéale pour le sommeil se situe entre 65 et 70 degrés Fahrenheit (18 à 21 degrés Celcius). De plus, vous pouvez commencer par désencombrer votre chambre et jeter les vieilles affaires. Le désordre aide à retenir la chaleur même pendant l'invasion de la nuit, ce qui ne créé donc pas un cadre idéal pour une nuit de sommeil.

Température corporelle idéale pour le sommeil selon l'âge

Si le rangement des objets et des meubles dans votre chambre à coucher n'est pas une priorité, essayez d'investir dans des rideaux très sombres. Il est scientifiquement prouvé que les rideaux sombres permettent de réduire la chaleur en plus de retenir la chaleur dont on a tant besoin pendant les mois froids.

Si votre chambre est étouffante, essayez d'installer des climatiseurs pour réguler la température de la pièce. Ajustez l'intensité du ventilateur en conséquence, surtout si vous voulez instaurer des températures plus fraîches pour dormir pendant une soirée étouffante.

Si vous êtes en plein hiver, investissez dans un habillage de lit plus chaud, non seulement confortable, mais qui n'entrave pas le sommeil.

Les effets de l'humidité sur le sommeil

Le temps humide est inévitable dans la plupart des pays. Si votre lieu de repos est correctement installé avec l'air conditionné, vous ne risquez guère de passer une de ces soirées moites qui ne s'en vont pas facilement.

Un taux d'humidité élevé est préjudiciable à la qualité du sommeil. Naturellement, un taux d'humidité trop élevé dans l'air rend difficile pour le corps de libérer son excès d'humidité (par évaporation), un processus qui contribue à abaisser la température du corps, ce qui est équivoquement primordial pour le sommeil. Cela signifie une longue nuit pleine de sueur, de retournements et de remous, ce qui n'est pas une routine de sommeil recommandée.

Qu'est-ce qu'un taux d'humidité idéal pour le sommeil ?

Les spécialistes ont établi que le meilleur taux d'humidité pour le sommeil se situe entre 30 et 50 %. Cependant, un tel niveau d'humidité est difficile à maintenir et peut être affecté par un certain nombre de facteurs tels que le vent.

Humidité idéale pour le sommeil

Pour l'essentiel, être dans une pièce trop exposée aux courants d'air ou avec un taux d’humidité relative trop élevée n'est pas propice au sommeil. Si le niveau d’humidité dans l'air de votre pièce est trop élevée et que vous vous endormez rarement, essayez un déshumidificateur qui vous aidera à réduire l’excès d'humidité dans l'air. Etant donné que les différentes saisons ont un taux d'humidité différent, vous devez ajuster l'humidité idéale en été et l'humidité idéale en hiver.

Un taux d'humidité trop faible n'est pas du tout mauvais pour le sommeil. Un air trop pauvre en humidité risque d'obstruer le processus de fermeture de vos yeux. À l'inverse, les soirées froides peuvent assécher vos voies nasales, ce qui n'est pas une bonne chose pour le sommeil. De plus, le manque d'humidité peut provoquer une toux et des démangeaisons de la gorge, déculper les allergies ou l'asthme, ce qui engendre un inconfort et un sommeil pertubé.

Contrôle de l'humidité et de la température dans votre chambre à coucher

Comment, donc, atteindre un environnement de sommeil optimal dans une pièce qui est sensible aux variations de température et d'humidité ? Pour mesurer l'humidité et la température, vous pouvez utiliser un hygromètre-thermomètre.



Cet outil permet de détecter et de mesurer le taux d'hygrométrie dans une pièce à un moment donné. Il vous permet de recueillir des informations sur le moment et l'opportunité d'investir dans un déshumidificateur ou un humidificateur.

Conclusion

L'humidité et la température sont des facteurs naturels qui entravent notre sommeil et doivent être régulés de manière appropriée. Vous pouvez contrôler vos conditions de sommeil en les surveillant d'abord à l'aide d'un hygromètre-thermomètre, puis en agissant sur ces conditions de manière globale.


Créer et favoriser un environnement qui maintient les conditions nécessaires pour atteindre un bon sommeil. Faites en sorte qu'il soit confortable et frais. Envisagez d'ajouter des climatiseurs et des rideaux sombres pour faciliter cette atmosphère idéale.


Laissez un commentaire

Merci pour votre contribution à un air plus sain !

A lire aussi

7 Bonnes Raisons D'Avoir Un Humidificateur
7 Bonnes Raisons D'Avoir Un Humidificateur
Dans cet article, nous présenterons sept avantages liés à l'utilisation d'un humidificateur à la maison ou au bureau pen
Lire
L'humidificateur aide-t-il à lutter contre le ronflement ?
L'humidificateur aide-t-il à lutter contre le ronflement ?
Dans cet article, nous expliquerons comment un humidificateur d'air peut aider à lutter contre le ronflement et quelles
Lire
L'humidificateur est-il sûr pendant la grossesse ?
L'humidificateur est-il sûr pendant la grossesse ?
Dans cet article, nous verrons pourquoi l'acquisition d'un Humidificateur est un investissement utile pendant la Grosses
Lire